- Publicité -
- Publicité -

Kawasaki Teryx 750 2008

Une randonnée en quad est toujours une expérience exaltante, lorsque tous les problèmes semblent se dissiper dans les nuages de poussière que vous laissez derrière vous. Mais faire cavalier seul peut rapidement devenir un peu ennuyeux. Il peut évidemment être agréable de se promener seul, mais partager l’expérience avec un ami semble amplifier plaisir. Est-il vrai qu’il vaut toujours mieux être deux ? De toute façon, avec ce Kawasaki, c’est vrai ! Leur slogan n’a jamais été plus à point. Du bon temps, c’est ce que vous procure ce véhicule. Alors faites vos bagages, chargez le véhicule et n’oubliez pas d’inviter un ami.

- Publicité -

Il est vrai que quand le vent vous souffle dans le visage et que vous vous concentrez sur chaque bosse, sur chaque nid-de-poule, sur chaque branche et sur chaque -autre obstacle sur votre chemin, vous n’avez pas le temps de vous ennuyer. Mais aussitôt que vous prenez une pause et que le silence revient, vous souhaitez qu’il y ait quelqu’un avec qui partager tout le plaisir que vous venez d’éprouver dans ce dernier petit bout de sentier éprouvant.

L’équipe verte travaille à ce projet depuis 2003, une tâche difficile, pour enfin parvenir à ce surprenant produit final. C’est l’expérience acquise au cours de plusieurs années consacrées au développement du Kawasaki Mule (La Mule de Kawasaki) qui l’a aidée dans son processus. Alliant un judicieux mélange de capacités au travail et d’aptitude au jeu, cette unique monture peut exercer un attrait sur tous. L’équipe verte semble avoir découvert un fait : la chevauchée est bien plus agréable à deux. On parle davantage d’une réunion avec un ami pour une partie de chasse ou de pêche, ou de partager les joies d’excursions interminables le week-end entre conjoints. L’idée de faire monter deux personnes à bord d’un VTT n’a rien de nouveau. Plusieurs quads qui sillonnent les sentiers aujourd’hui sont maintenant équipés de sièges additionnels à l’arrière et de bennes d’entreposage. Des véhicules à deux sièges en position régulière de chevauchée sont maintenant sur le marché. Ceci est sûrement l’une des raisons pour lesquelles ces véhicules côte-à-côte, qu’on appelle aussi des -véhicules utilitaires récréatifs (VUR ), se vendent comme des petits pains chauds. La demande pour le rapide et agile nouveau Ranger RZR de Polaris est très forte.

L’élément important de ces monstres dévoreurs de sentiers est qu’ils peuvent aussi bien transporter, tirer ou accomplir n’importe quelle tâche liée au travail d’une façon plus efficace que la plupart des autres quads à deux sièges en position régulière chevauchée. Avec une caisse inclinable d’une capacité de 500 livres, ce véhicule peut tirer jusqu’à 1300 livres. De toute évidence, ce véhicule vise à procurer des activités récréatives à des gens de tout âge et de tout sexe, et chez Kawasaki, on croit que plusieurs nouveaux clients seront attirés vers le marché du VTT. Même si vous le chevauchez (ou devrais-je dire le conduisez ?) seulement pour vous retirer dans votre endroit préféré de chasse et de pêche, ou encore pour transporter des matériaux, ou pour effec-tuer toutes sortes d’autres tâches, vous vivrez certainement des heures de plaisir avec votre T2008 Kawasaki Teryx 750. Alors « Laissez le bon temps rouler!», comme on dit.

Principales caractéristiques techniques

Doté de caractéristiques impressionnantes, le 2008 Kawasaki Teryx 750 a été conçu de façon à vous faciliter la vie. Par exemple, il a été équipé d’un système de freinage arrière entièrement scellé, à disques multiples baignant dans l’huile, qui devrait procurer une capacité de freinage constante et efficace durant de nombreuses années sans nécessiter d’entretien. Ce principe de freinage a déjà démontré sa valeur sur les tracteurs et sur les bulldozers depuis plusieurs années. Contrôlé hydrauliquement, ce système est de toute évidence protégé de l’exposition au sable, à l’eau, à la boue ou à tout autre facteur qui peut parfois affecter le fonctionnement d’un système de freinage conventionnel. À l’avant, des freins à disques doubles de 200mm sont compressés par des étriers de freins à deux pistons. On les a même encastrés dans les roues pour les protéger. De plus, le Teryx est premier de sa classe, propulsé par un moteur à bi-cylindre en V au roulement doux impressionnant et assez silencieux. Le système d’échappement est fait d’acier inoxydable et le fini sur la surface peut paraître étrangement décoloré, une réac-tion thermique normale à toutes les soudures, mais il pourrait très bien durer plus longtemps que la plupart des autres pièces sur le véhicule. Une transmission entièrement automatique de type CVT (Continously Variable Transmission = Transmission à Variabilité Continue) offre une douce transmission de puissance aux gros pneumatiques Maxxis de 26″. Ces pneus ont été conçus spécialement pour cette nouvelle génération de VTT et ont négocient très bien les virages serrés. On a installé de nouveaux joints CV (variation continue) munis de soufflets plus durables, et les arbres de transmission, les joints en U, et les arbres de roues ont été renforcés pour canaliser toute cette puissance.

La cage protectrice, fabriquée de tubes à large diamètre, est conforme à toutes les normes de la SAE (Society of Automotive Engineers). Cette structure, spécialement conçue pour protéger contre les risques de capotage, offre une bonne rigidité sans nuire à la performance. La protection offerte aux occupants a été un aspect délicat à contrôler avec ces nouveaux quads côte-à-côte. Si vous capotez en Teryx, c’est que vous l’avez vraiment poussé trop loin. Il fallait au moins que je le sente en action et je l’ai poussé à fond sur le côté d’une dune pour faire lever les roues du sol un tantinet. Un relâchement rapide du volant l’a fait redescendre immédiatement et toute la manœuvre m’a paru confortable. Il est sûr qu’en cas de capotage, la cage est de construction solide et offre une bonne protection, mais les côtés demeurent exposés. Tous les utilisateurs sont avertis, et c’est ce qu’on attend d’eux, de bien garder tous leurs membres à l’intérieur du véhicule en tout temps. Malheureusement, les débutants ont souvent le réflexe de sortir un membre.

- Publicité -

Un Kawa de course de couleur verte, toute aguichante, assortie d’accessoires, était en place pour la revue de presse. Un Teryx version stock, enjolivé de belles rangées de lumières rouges, les roues ornées d’une bordure verte et les côtés fermés grâce à des tuyaux additionnels fixés et de panneaux pleins nous titillait. Satisfait de ma randonnée du matin, je relaxais tout en admirant la beauté du paysage à couper le souffle. Jouant de chance, l’un des hommes verts s’est tapé un tour d’essai et j’ai pu réaliser mes meilleures photos du Teryx de la journée. Je me demande pourquoi personne n’a encore pensé à installer des portières entières sur ce véhicule.

Le moteur

Ce moteur bicylindre en V à 90o de 749 cm3 est un surpuissant au roulement doux et silencieux à tout régime. Issu de leur VTT Brute Force primé du nom de KVF 750, ce moteur nécessitait encore quelques améliorations pour lui permettre de déplacer cette machine de taille accrue. Le changement le plus significatif a été la façon d’installer les carburateurs. Ils les ont penchés et abaissés afin de favoriser un écoulement d’essence plus direct vers les cylindres, ce qui procure plus de puissance et d’efficacité. Ils ont aussi agrandi le volume des orifices, ce qui ajoute un peu de puissance. Le vile-brequin a été allégé grâce aux rainures qu’on y a pratiquées et le volant d’inertie a été allégé et rendu plus solide par l’utilisation d’aimants à liaison de terres rares dans le procédé de fabrication. On atteint la dose idéale de puissance pour ce genre de véhicule. On bénéficie de plus de puissance que nécessaire pour grimper ou tirer n’importe quelle charge de moins de 1 500 lbs. 42 CV (HP) à 6 500 tours/minute et 40,8 lbs de puissance réelle à 5 250 tours/minute sont à votre disposition pour conquérir tous les terrains qu’il vous plaira. Vous aurez tellement de plaisir que vous voudrez aller plus loin et allonger vos randonnées. Alors ce puissant bicylindre en V pourra disposer de 7,9 gallons d’essence prêts à être pompés en vacuum par une pompe fiable. Un radiateur de grande capacité parfaitement monté à l’avant et assisté par un ventilateur à contrôle thermostatique se charge de refroidir votre petite bombe.

En randonnée au utah

Sur les surfaces dures, la combinaison d’adhérence et de puissance est parfaite. Les sols sablonneux de cet État pitto-resque se sont avérés un défi pour cette bête de sentier autrement difficile à arrêter. Le fait d’activer la commande de la conduite à quatre roues devint une nécessité absolue afin de permettre des déplacements normaux dans le sable. Je roulais à fond de caisse presque tout le temps, attendant souvent patiemment que les révolutions augmentent. Des pneus mieux adaptés auraient sûrement fait une grande différence. Malgré ce fait, ce véhicule en avait assez dans le ventre pour s’attaquer à des pentes assez abruptes et pour finir au sommet en projetant le sable sous ses roues. La direction répond rapidement et permet des changements de tracé à la dernière seconde. Le système de freinage par la compression du moteur était si efficace que je n’ai pas eu besoin de solliciter les freins. Le fait de relâcher l’accélérateur en descendant une pente abrupte vous amène à un arrêt presque complet même en rapport élevé. Beaucoup moins agressif en accélération que le Polaris RZR, ce véhicule est à la place où il devrait être, pas trop rapide pas trop lent. Le lancer de côté a demandé un peu plus d’effort, mais aussitôt la glissade entamée, son comportement était parfait. Sur des terrains accidentés, un côte-à-côte peut vous jouer de mauvais tours étant donné que, la plupart du temps, l’arrière aura tendance à se dégager du sol. Se heurter à des bosses successives peut être malcommode. Malheureusement le Teryx ne fait pas exception et j’aurais apprécié avoir plus de contrôle sur l’ajustement des amortisseurs en avant. Seuls les amor-tisseurs à taux d’amortissement varia-ble sont ajustables. Tout de même, ceux du Teryx fonctionnent parfaitement bien dans des conditions de randonnée ardues et plus lentes grâce à une course de 7,5 pouces (travel) en avant, la même qu’en arrière. Les 11,3 pouces qui le séparent du sol nous ont permis de négocier des sections rocailleuses sans jamais entendre les bruits accablants de frottements sous le véhicule. Un gagnant sur toute la ligne

Confortable et facile à conduire, puissante et efficace dans n’importe quelles conditions climatiques ou sur n’importe quelle surface, cette monture permettra sûrement à Kawasaki de s’affirmer dans ce marché relativement nouveau des Mules gonflés. La demande pour ce genre de véhicule semble déjà très élevée, de sorte que la première série lancée s’envolera très rapidement. Disponible en rouge ou vert, le prix au détail suggéré est de 12 999$ Can. ($9,799 U.S.) Le modèle LE sera offert avec cette même finition camouflage et inclura aussi un demi pare-brise, une capote rigide en plastique, un compteur digital, une caisse inclinable avec de petits amortisseurs à gaz et un porte-boisson très pratique. Les chasseurs Américains se réjouiront de retrouver tous les mêmes ajouts disponibles que sur une version «NRA outdoors» malheureusement pas disponible ici au Canada. Pour la chasse : le camouflage «Realtree APG HD» recouvre ces plastiques à l’épreuve des égratignures, non seulement sur la carrosserie mais sur les roues, sur le tableau de bord, sur le toit et sur les protections de pare-chocs et évidemment sur les étuis de carabine. À mon avis, cet agréable VUR vaut sûrement son prix chez nos voisins du sud. Mais ici, les endroits pour s’en servir pourrait restés limités encore un bon bout de temps. Ce type de véhicule n’est pas encore accepté sur nos sentiers, mais plein de gens trouvent déjà quand même des endroits pour s’amuser avec. Les plus fortunés possèdent parfois assez de terrain et les fermiers en feront certainement bon usage. On parle même déjà de les inclure dans nos circuits de courses. Amusez-vous bien et travaillez fort entre amis avec le Kawasaki Teryx!

Alain Assadhttps://lemondeduvtt-quadnet.raven-media.ca
Journaliste Sport Motorisé Hors Route
- Publicité -


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Publicité -
- Publicité -