– PUBLICITÉ –

La Gamme Suzuki KingQuad 2008

La Gamme Suzuki KingQuad 2008

– PUBLICITÉ –

Table des matières

Ce ne sont pas les raisons qui manquent pour aller visiter Las Vegas. Cette ville mythique regorge d’attractions, de divertissements fabuleux, de toutes sortes de tentations, mais plutôt que le spectacle de Céline Dion, ce qui nous attirait là-bas c’était la 2008 Gamme VTT Suzuki. Ça promettait d’être bien plus excitant.

De la magie d’ingénierie

Le modèle 2008 Gamme VTT Suzuki qui vit cette année la plus grande évolution est le coursier LTR 450. Les ingénieurs lui ont apporté certains changements pour le raffiner, bien que son châssis reste identique à l’an dernier. Entre autres, ses amortisseurs avant étaient un peu trop rigides, – presqu’assez pour une camionnette – mais ce n’est désormais plus le cas. Leurs valves internes ont été revues, de même que la tension de leurs ressorts ; le réglage de l’amortisseur arrière a aussi été remodelé pour s’harmoniser au train avant. Les hampes des amortisseurs ont été recouvertes d’un enduit du nom de « Kashima ».

Au cœur du moteur, le piston a été un peu modifié et le pot d’échappement augmente de diamètre, ce qui amène quelques chevaux supplémentaires. La modification la plus notable se trouve au niveau du bloc de commande électronique. Suzuki avait noté que dans certains cas, les roues patinaient au lieu de bien mordre. Afin que les pneus travaillent mieux, on a retouché le programme électronique. Comme il mesurait déjà l’ouverture des gaz et les révolutions aux fins d’une injection judicieuse, il s’agissait de limiter la quantité d’essence amenée dans le cylindre et de réduire ainsi le patinage des roues. En changeant aussi les pneus arrière (0,4 po plus larges), on assure une meilleure traction. Nous aurons bientôt l’occasion d’en faire l’essai et vous ferons part des résultats. Par ailleurs, on accueille avec satisfaction le nouveau système antivibrations sur le guidon. Des coussinets au sommet de la colonne de direction absorbent les vibrations au lieu qu’elles soient transmises dans les mains du pilote. Pour ceux qui préfèrent un look distinctif, il existe même une édition spéciale du LTR 450 avec la carrosserie, le cadre et les roues toutes noires et des dessins exclusifs. Une version « furtive », quoi.

Le KingQuad 700 règne sur la famille des utilitaires et prend en 2008 le nom de KingQuad 750AXI. Il est en grande partie semblable à la version de l’an dernier, mais sa cylindrée passe à 750 cc ; chez les utilitaires on a toujours besoin de plus de puissance.

Un tour de disparition

La tendance des dernières années dans le monde du VTT est de consolider les modèles similaires sous un même « nom de famille ». Suzuki a annoncé l’an dernier que tous ses utilitaires se regrouperaient sous le vocable KingQuad. Cela semblait logique. Le nom KingQuad évoque une image de force et d’énergie au travail, et un modèle vient s’y ajouter. Le Eiger a toujours été un excellent véhicule de Suzuki et il reçoit en 2008 quelques modifications et un nouveau nom : le KingQuad 400 FS. Mais passons maintenant à la partie plus subtile…

Suzuki ajoute de surcroît plusieurs lettres de désignation au bout de ses noms de modèles. Ainsi, le KingQuad 750 s’appelle le 750AXI. On ne peut dire vraiment ce que veut dire « AX », mais le « I » signifie « suspension arrière indépendante ». Dans le cas du KingQuad 400FS, le « F » évoque l’embrayage par pédale et le « S » la suspension arrière sur bras oscillant (par opposition au « I » de la suspension arrière indépendante). Assez simple, n’est-ce pas ?

 

Le UTV invisible

Nul type de véhicule hors route n’a connu autant de croissance dans les dernières années que celui des utilitaires à deux places côte à côte (UTV). Ils apparaissent dans toutes les régions, sur tous les sentiers, comme des pissenlits sur une pelouse au printemps. Les marques Arctic Cat, Polaris et Yamaha ont réalisé beaucoup de ventes en traçant le chemin du développement de ce genre de véhicules, et même les fabricants de cars de golf et de matériel lourd ont rejoint le peloton avec des véhicules simples – bien que pas aussi agiles – de leur propre cru. Seules quelques grandes marques sont encore sur la touche et on se demande ce qui retient toujours Suzuki et Honda de lancer leurs propres modèles à deux places. Lors du Salon, nous avons pu en glisser un mot à l’un des principaux gérants de produits de Suzuki et sa réponse fut simplement « Nous n’entrevoyons aucun véhicule à deux places chez Suzuki dans les 18 prochains mois. Cela dépend de certains facteurs, telle la capacité de production d’un fabricant, ce à quoi nous pourrions sans doute répondre, et il serait même construit en Amérique du Nord pour une raison de logistique. Mais cela ne cadre pas avec la direction que nous avons entreprise avec nos quads et motos, qui est d’occuper la position de tête dans le marché des véhicules de performance. Et les UTV ne sont pas nécessairement très performants. »

Lorsque Suzuki lancera finalement son deux-places, la performance ne devrait plus être un gros problème, surtout s’ils utilisent le moteur à injection de 750 cc du KingQuad 750. Ce moulin a prouvé sa fiabilité et fait déjà équipe avec une transmission variable, exactement ce dont a besoin un deux-places. Tout ce qu’il manque est un châssis bien maniable, et les concepteurs de Suzuki ont déjà prouvé leur compétence en ce domaine. Nous devrons donc encore attendre, mais les concessionnaires sont impatients en voyant leurs concurrents de Arctic Cat, Yamaha et Polaris vendre des UTV tous les jours.

Un billet ouvert

La 2008 Gamme VTT Suzuki comprend des modèles formidables et d’autres s’annoncent encore, et on nous promet un Z-400 redessiné pour plus tard cette année (espérons seulement qu’ils laisseront tomber l’actuel système de réglage de la chaîne). Avec sa gamme en constante évolution, que l’on veuille gagner des courses, filer sur les dunes de sable ou simplement aller pêcher, Suzuki offre le modèle qui conviendra. On doit seulement déterminer l’usage principal auquel le destine. Mais souvenez-vous, même si c’est pour le boulot, tout le monde veut parfois s’amuser un peu et nous vous conseillons de visiter votre concessionnaire pour voir quel modèle répondra le mieux à vos besoins.

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

– PUBLICITÉ –

Alain Assad

Alain Assad

Journaliste Sport Motorisé Hors Route
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

– PUBLICITÉ –

NOS DERNIÈRES VIDÉOS

– PUBLICITÉ –

– INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE –

Soyez les premiers informés des dernières actualités, événements et offres.

– PUBLICITÉ –