Jeudi, avril 8, 2021
Jeudi, avril 8, 2021

Polaris Ranger RZR 4 Robby Gordon Edition 2010

Le 2010 Polaris Ranger RZR 4 Robby Gordon Edition n’est pas seulement le premier Côte à Côte sport à quatre passagers de l’industrie, mais il est aussi un véhicule très étudié et hautement avancé, qui peut même outrepasser en performance son prédécesseur, le Ranger RZR-S, dans bien des aspects de conduite en hors route. Conçu en partenariat avec une légende de la course, Robby Gordon, ce véhicule est véritablement construit pour offrir une performance extrême, de la précision d’un rasoir, comme les gens de Polaris semblent aimer l’affirmer à chaque fois qu’ils en ont l’occasion. L’empattement a été significativement allongé, ce qui, nul doute, changera le comportement général du véhicule, mais surtout dans un sens positif. Inspiré par d’autres véhicules plus onéreux tels que le Sand Car (Rail Machines), ce véhicule procure une plate-forme rapide, qui est parfaitement adaptée à son utilisation et construite pour vous permettre de partager les plaisirs du hors route avec vos bien-aimés et vos amis de façon sécuritaire.

Nous sommes heureux de vous présenter le 2010 Polaris Ranger RZR 4 Robby Gordon Edition, le premier Côte à Côte à quatre sièges au monde, conçu en partenariat avec la légende de la course Robby Gordon. Ses possibilités sautent aux yeux, dès qu’il est installé sur une remorque. Tous et chacun semblent fascinés par son allure. Sur l’autoroute, les doigts se pointent vers nous et les sourires se dessinent. En ville, à chaque arrêt ou feu rouge, les gens passent des commentaires ou posent des questions. Arrêtez-vous à un café et vous verrez rapidement une foule curieuse s’agglomérer autour de vous avec curiosité. La nature du RZR-4 est très sociable, le rendant intéressant, même pour les gens qui ne portent normalement pas attention à tout autre véhicule hors route.

- Publicité -

Les exclamations sont nombreuses, même avant qu’on y introduise la clé pour lui donner vie. S’ils pouvaient seulement savoir jusqu’à quel point ce véhicule est fidèle à son allure de haute performance et de vitesse. Un simple coup d’œil aux énormes unités de suspension de course Fox, et il est facile d’imaginer le vol assez élevé de ce bolide, puis son atterrissage tout en douceur. Un seul regard aux pneus Maxxis Bighorn à crampons merveilleusement installés et l’on peut s’imaginer les nuages de poussière, les douches de boue et de neige que ce véhicule pourra créer. Tout ce qui tient de la haute performance, sur chaque aspect du véhicule, se traduit par un confort inégalé lorsque ce véhicule est utilisé de façon appropriée, dans les limites de ce qui est d’abord légal et ensuite conforme aux recommandations et avertissements du manufacturier. Si vous achetez une Ferrari, cela ne veut pas dire que vous devriez passer dans la circulation, sur la bretelle de côté, en faisant du 200 km/h.

Les premiers VTT ont été conçus à l’intention des fermiers, afin de les seconder dans leurs tâches quotidiennes. Ces temps sont loin derrière nous et nous, les conducteurs, avons transformé ces véhicules en objets récréatifs. L’utilisation du VTT est devenue de plus en plus populaire, alors que les gens s’en servaient pour l’exploration de sentiers en hors route, après une dure journée de travail. Vouloir partager cette expérience en invitant d’autres à monter à bord à l’arrière, malgré le fait que leur véhicule n’a pas été conçu pour transporter ou négocier une présence de plus que celle de l’opérateur, relevait simplement d’une seconde nature.

Il n’en demeure pas moins que l’activité de randonnée sur les sentiers était davantage devenue une activité sociale et que les VTT étaient à peu près les seuls types de véhicules pouvant satisfaire nos besoins d’explorer des territoires non montrés sur les cartes, de découvrir la beauté secrète cachée dans l’immensité de la fresque de la nature. Ce sont donc les usagers eux-mêmes qui les ont transformés en véhicules à multiples passagers. Si l’on voit cette activité d’un point de vue purement individuel, elle y perd en qualité. Partager par une description une découverte n’est jamais comme d’y assister en personne. L’individu veut partager sa sensation du moment, être confortablement assis sur la berge d’un petit lagon isolé, ainsi que regarder le soleil caresser les paysages bucoliques de ses rayons jaunes et tomber entre les branches. C’est là une expérience à partager avec d’autres! Certains manufacturiers (jusqu’ici, seuls les fabricants nord-américains) ont récemment décidé de donner aux gens ce qu’ils voulaient et ce dont ils avaient besoin : des VTT pour deux.

Puis vint le côte à côte (Side X Side) et les gens ont commencé à empiler deux ou trois passagers à bord de ceux-ci, utilisant l’espace de chargement à l’arrière pour des gens en lieu du cargo! Nous ne pouvons approuver ce type de comportement, pas plus que les autres améliorations que les gens décident d’apporter à leurs véhicules. Le simple fait est que les gens de Polaris ont appuyé ce courant et, en même temps, ont contribué à rendre le monde du hors route plus sécuritaire. Il suffit tout simplement de se porter acquéreur de la bonne machine pour un type d’utilisation spécifique et plusieurs incidents pourront ainsi être évités. Dans la plupart des cas de blessures sur un VTT ou un véhicule à deux passagers de type UTV (Up Two Vehicle), la négligence de la part de l’usager est en cause. Les gens de Polaris ont été assez sages pour encourager une telle tournure sociale à l’expérience du hors route et ont finalement donné au bon peuple un côte à côte en mesure de trimballer jusqu’à quatre passagers en toute sécurité!

N’hésitez pas à orienter votre choix vers celui-ci plutôt que vers le modèle RZR-S. Je promets que vous n’y perdrez rien du côté performance et ce n’est qu’un peu plus d’un millier de dollars de plus pour cette version allongée, qui peut aussi être transformée en deux places, laissant ainsi un énorme espace de rangement pour l’équipement de camping, de chasse ou de pêche. Les sièges sont faciles à enlever en une seule opération rapide. Le seul désavantage est que ces sièges ne peuvent être chargés à bord de la camionnette et le fait de lui faire exécuter un demi-tour dans le sentier nécessite de la patience et plusieurs changements de rapports entre la marche-arrière et les positions Low ou High. Il est impossible d’être impatient avec la transmission : elle vous grincera des bruits stridents de transmission. Le véhicule doit être totalement immobile avant de pouvoir le placer à un rapport supérieur. On peut le placer confortablement à bord de notre remorque à motoneige, cependant.

- Publicité -

De toute façon, notre expérience nous a montré que même si on peut tasser un côte à côte à bord de la camionnette, il devient une espèce de fardeau, vu que sa suspension et son hayon ont tendance à s’endommager plus rapidement. Nous avons renforcé le nôtre à l’aide d’une barre en T de métal solide installée sur la surface supérieure, mais nous sommes devenus fatigués de conduire avec les roues arrière à moitié enfouies sous les ailes. Dorénavant, nous transportons toujours les UTV à l’aide de la remorque.

Tous devraient penser au moins à porter un casque et une protection pour les yeux, sans oublier de bien boucler la ceinture de sécurité et de s’assurer qu’elle est bien ajustée à la taille (elles peuvent se salir et devenir difficiles à glisser, ce qui peut contribuer à maintenir l’ajustement fait par le passager précédent). Les maintenir propres et dégagées en tout temps devrait être une priorité. Il n’y a donc absolument aucune raison d’avoir peur de monter à bord, ce qui s’avérait souvent un facteur à l’égard de ce véhicule. Bien sûr, il donne l’allure même de la rapidité et peut paraître intimidant pour certains. C’est une bonne idée de rassurer les gens, en mentionnant que toutes ces caractéristiques du prêt-à-la-course en font véritablement un choix plus sécuritaire, comparé à plusieurs autres modèles de côtes à côtes. Même les tonneaux ne devraient représenter qu’un événement mineur, lorsque chacun voit à garder tous les membres à l’intérieur du véhicule et suit à la lettre toutes les consignes de sécurité. La cage certifiée aux normes ROPS (Roll Over Protection System / Système de protection anti-tonneau) est assez solide pour prendre les coups durs.

Ce qui m’amène à penser à une autre petite amélioration qui fait une grosse différence, si l’on compare aux autres véhicules de type RZR : les barres de protection latérales s’avancent davantage, ce qui les empêchent de passer sous le bras de l’occupant et de le blesser aux côtes. Aussi, nous avons découvert de façon plutôt dure, ou du moins mon amie Clo l’a éprouvée, que lorsque le siège avant est reculé pour accommoder une personne plus grande, les doigts du passager à l’arrière peuvent être coincés entre la poignée de retenue et le dossier du siège quand on cogne sur une bosse assez grosse. Ajustez le siège avant pour laisser un espace à l’arrière et éviter ce genre d’incident douloureux. Les quatre sièges baquets sont interchangeables et offrent un ajustement sur 4 po / 10,1 cm de l’avant à l’arrière, facilitant le changement de conducteur.

Pousser le véhicule jusqu’à un dérapage en puissance à bord de ce Ranger RZR beaucoup plus long est seulement un peu plus difficile à accomplir qu’à bord des véhicules plus courts de cette même famille, mais une fois le mouvement entamé, la glissade semble beaucoup plus prévisible et facile à contrôler. Renverser ce véhicule est presque impossible lorsqu’on s’en tient aux règles de base concernant l’utilisation d’un Côte à Côte. C’est-à-dire qu’il ne faut jamais changer de direction en freinant, qu’il ne faut pas s’engager dans un virage avec un élan trop grand et qu’il  faut être toujours conscient de la surface constamment changeante sous votre véhicule.

Pensez-y, nous les testons tous à fond pour vous, pour vous éviter d’avoir à le faire! À partir du ralenti, sur n’importe quelle surface dure et compacte (même sur l’asphalte, si elle est assez mouillée ou poussiéreuse), j’ai fait un 180 degrés, en écrasant tout simplement l’accélérateur en tournant le volant à l’extrême, d’un côté ou de l’autre, malgré la présence d’une pleine charge d’adultes en fou rire. Bien sûr, j’avais tenté le test du beigne en solo d’abord, ensuite avec un passager, pour remarquer clairement que l’ajout d’un poids additionnel n’affecte pas vraiment la maniabilité. Essayer cette manœuvre sur une surface plus meuble pourrait fonctionner, mais il pourrait aussi y avoir trop de prise et l’expérience pourrait devenir source de peur vers la fin de la manœuvre. Nous ne conseillons pas de tenter ce genre de manœuvre, mais nous pensons qu’il est rassurant pour vous de savoir jusqu’à quel point cette impressionnante machine peut montrer autant de stabilité.

Cette version allongée du modèle RZR-S utilise le même moteur de 760cm3 à haut rendement (High Output / HO) à deux cylindres, qui peut atteindre 100 km/h (61 mph) de vitesse maximale et procurer une accélération à gruger le sol. Le RZR-4 hérite d’un empattement augmenté de 76,2 cm (30 po) et augmente sa masse de 115,6 kg (255 lb) (pour un total de 569,2 kg /1 255 lb). Les dimensions extérieures ont allongé de 60,9 cm (24 po) et en hauteur de 11,4 cm (4.5 po), mais il demeure à sa largeur initiale de 153,6 cm (60.5 po). Le fait d’allonger l’empattement a diminué la garde au sol à 29,2 cm (11.5 po). Le Ranger RZR 4 est disponible auprès des concessionnaires Polaris au prix de détail suggéré de 17 999 $ CAN. Une gamme complète d’accessoires PURE de Polaris, incluant des toitures, des cabines fermées, des pare-chocs, des protecteurs, des pare-brise et des produits Lock and Ride sont aussi disponibles, en plus des accessoires relatifs aux modèles Ranger RZR et RZR S, qui vont bien sur le modèle RZR-4.

« Les gens de Polaris ont identifié un marché pour un véhicule sport à multiples passagers à un prix significativement plus bas qu’un onéreux Sand Car ou Rail Car », nous dit Éric Nault, Chef de Produits du Ranger RZR 4. « Le Ranger RZR-4 remplit un besoin d’une expérience de Côte à Côte à multiples passagers. » Je ne pourrait pas être plus d’accord, et moi qui pensais que je n’aimerais jamais un Côte à Côte plus que le RZR-S. La seule pensée que des gens de Polaris peuvent m’appeler pour le récupérer me trouble.

- Publicité -
Alain Assadhttps://lemondeduvtt-quadnet.raven-media.ca
Journaliste Sport Motorisé Hors Route

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Découvrez d'autres articles

connexes

SOYEZ TOUJOURS INFORMÉS!Abonnez-vous à notre liste de diffusion et recevez des mises à jour, du contenu exclusif et des offres spéciales!