Jeudi, février 25, 2021
Jeudi, février 25, 2021

Polaris Ranger RZR-S 2010 Essai

Le fait de pouvoir combiner un cadre et une suspension sécuritaires et efficaces était crucial pour réussir à vraiment profiter de toute la puissance de ce moteur à haut rendement (HO : High Output) de 760 cm3, à deux cylindres, refroidi au liquide. Les gens de Polaris ont d’ailleurs su le calibrer pour en tirer plus de puissance. Par chance pour ceux qui peuvent s’offrir de tels jouets, les ingénieurs chez Polaris ont développé un véhicule vraiment plaisant et impressionnant en ce 2010 Polaris Ranger RZR-S. C’est un véhicule équipé de façon beaucoup plus logique que tout autre côte à côte de série, ce qui était évident alors que j’observais les deux suspensions différentes, sur des véhicules à peu près semblables, un RZR de série et cette version surélevée, stationnés côte à côte. Le simple fait de placer les centres de roues à côté des occupants vers l’extérieur, au lieu d’en dessous, a attiré mon attention et je me suis retrouvé à me demander pourquoi on n’en ferait pas un principe dans la conception et la fabrication de côte à côtes. Ainsi en irait-il des portières.

L’absence de protection latérale est pratiquement la seule chose à améliorer, comme c’est le cas pour la plupart des ROV (Recreational Off-Highway Vehicle / Véhicule récréatif Hors Route). Alors que tous devraient être avertis que de tels véhicules peuvent devenir exponentiellement plus dangereux à des vitesses excédant 50 km/h, il n’y a pas de mal à apprécier une véritable performance sportive et une ample puissance permettant une accélération rapide et amusante en sortant des virages et une suspension très performante, qui permet de maintenir une vitesse modérée et logique pour passer des bosses que d’autres véhicules devraient négocier presque à l’arrêt. Ce véhicule est en mesure d’atteindre une vitesse maximale de 101,4 km/h (63 miles/h), mais il est inutile de rouler aussi vite pour s’amuser avec.

- Publicité -

Ce véhicule impressionne par sa douceur de roulement, grâce à ses amortisseurs Premium Fox Podium X pleinement ajustables, et se comporte efficacement en toute température ou terrain, de sorte que vous pourrez appuyer fermement sur l’accélérateur et vous offrir le plaisir d’un véhicule qui vous permet de le faire en toute sécurité. La stabilité accrue, résultant des bras en A plus longs de 12,7 cm / 5 pouces, modifie complètement la maniabilité du véhicule pour le mieux, et de plus il n’a jamais semblé trop large pour les sentiers de quad que nous avons fréquentés. Sans mentionner le fait qu’il se place fort bien à bord de la plupart des camionnettes pleine grandeur tel le Ford F350 de « Fitto », notre excellent testeur. Normalement, je n’irais pas dans les sentiers boisés à bord d’un ROV, mais il me fallait voir comment cette petite merveille se comporterait avec ses 152,4 cm / 60 pouces en largeur.

Un certain soir, un peu tard dans la soirée, nous ne pouvions nous empêcher de le contempler et de passer des commentaires sur sa beauté et le désir de nous payer du bon temps à bord du RZR-S devint intolérable. Mon ami me dit alors : « Comment peut-on rester là et seulement en parler, Alain? Ne devrions-nous pas plutôt être à bord à nous amuser en cette parfaite soirée d’hiver, pas trop froide? »

La sensation est celle d’être aux commandes de montagnes russes

Dès la première vue de ce buggy sport, un large sourire s’est imprégné sur mon visage et ne m’a pas quitté jusqu’à ce que ce petit bolide cool ne soit hors de ma vue et de mes pensées. Je n’aurais jamais pensé affirmer cela, mais j’ai vraiment aimé monter ce jouet impressionnant de Polaris, plutôt que tout autre VTT. Il est difficile d’exprimer cette belle sensation, une sensation de joie, qui me vient juste à le contempler. J’avais éprouvé ce sentiment auparavant, lorsque j’avais mis les yeux la première fois sur le ATC 250R, le tout premier véritable VTT sport, il y a bien longtemps. J’imagine que c’est compréhensible, puisqu’il s’agit du premier véritable ROV Sport, populaire surtout auprès de nos sympathiques voisins des États du Sud, graciés par un monde de dunes. Le RZR a connu un excellent succès et plusieurs coureurs utilisant maintenant des utilitaires côte à côtes tels le Rhino ou le Ranger se laisseront tenter par ce véhicule qui est déjà équipé de bras en A énormes et d’amortisseurs de bonne qualité qui assurent une performance inégalée sur un véhicule de série.

Les clients pourront s’en procurer chez les détaillants Polaris aussi facilement que de choisir une pinte d’huile sur l’étagère. Des RZR sont aussi apparus au Canada et ce, malgré le fait qu’ils ne soient pas acceptés sur les sentiers contrôlés par la Fédération au Québec. Il m’arrive d’en apercevoir aux courses ou sur les lacs gelés ici aux alentours de Montréal et j’ai même croisé des utilisateurs rebelles dans les sentiers locaux. L’arrivée du RZR, le premier véritable cote à cote sport, a représenté un franc succès pour les gens de Polaris et ils ont même éprouvé des difficultés à suffire à la grande demande et ont dû augmenter le rythme de production pour satisfaire un nombre croissant de gens intéressés. Le bouche à oreille et la popularité sur internet de ce véhicule de rallye miniature ont fait mieux pour son succès que toute campagne publicitaire n’aurait pu espérer.

Une bête capable

Faites-moi confiance, cette nouvelle version du S à l’allure époustouflante roule aussi bien qu’elle parait et peut accomplir plus que vous pouvez imaginer. Des freins hydrauliques aux quatre roues font un excellent travail à freiner en contrôle au mouvement de la pédale et sont parfaitement équilibrés de l’avant à l’arrière. Je pouvais vraiment le conduire comme une voiture de rallye sur des sentiers soigneusement choisis pour leur aspect plat et, me servant même à l’occasion des deux pieds et d’un freinage tardif accompagnés d’un coup de guidon pour faire déraper le train arrière, et ensuite appuyer sur l’accélérateur en effectuant une longue pleine courbe en dérive. Wow ! Il n’y a vraiment rien de mieux !!

- Publicité -

En sera-t-il ainsi? Vous pouvez miser que d’autres fabricants vont se précipiter dans l’action avec des véhicules cool du genre dans un avenir rapproché. Malgré son orientation sportive évidente et sa performance impressionnante comme véhicule de course, il peut aussi être utile au travail, grâce à une boîte de rangement convenable à l’arrière et à sa capacité de remorquage de charge allant jusqu’à 681 kg / 1 500 lbs. Une fois le travail terminé, vous ne pourrez résister à la tentation de le remettre en mode propulsion arrière, et d’appuyer sur l’accélérateur pour un départ de dérapage en puissance.

Il vous faudra être conscient de ses limites et montrer du respect à l’égard de cette quantité plaisante de puissance disponible. De le renverser ne devrait jamais se produire, si vous êtes constamment conscient des conditions de la surface sur laquelle vous roulez et de la traction des énormes pneus Maxxis Bighorn. Une surprise est vite arrivée si vous ne portez pas attention. J’y ai goûté à quelques reprises, lorsque ma glissade était interrompue par un changement dans les conditions de la surface. Par exemple, on peut passer du sable sec au sable mouillé, ou d’une surface plane faite de poussière à des ornières séchées de boue d’un pied de profondeur et aussi dures que du ciment. Les choses se passent rapidement si vous n’êtes pas en terrain familier.

Dans une situation de ce genre, plus votre vitesse est élevée, plus vos réflexes devront être rapides pour contrer la tendance au renversement en orientant la direction dans le sens du mouvement, tout en vous assurant d’être prêt à orienter le véhicule autrement pour éviter ce qui pourrait se présenter une fois à l’extérieur de ce virage. Oui, il m’est arrivé d’avoir à exécuter une telle petite danse pour rester en un morceau à une occasion et le S a réagi si bien à mes réactions de panique que l’incident dans son entier semblait anodin, après coup. Puis, une pensée terrifiante m’a traversé l’esprit : que ce serait-il passé si j’étais entré dans le virage un peu plus rapidement? Je n’aurais certainement pas pu m’en tirer. N’attaquez pas une courbe aveugle inconnue de front. Même les conducteurs de VTT d’expérience devront être patients pendant qu’ils se familiarisent avec les contrôles, qui sont davantage semblables à ceux d’une voiture de rallye qu’à ceux d’un VTT. Le meilleur conseil est d’aborder le début des virages prudemment et de profiter de son amusante puissance en sortie de virage pour de palpitantes courtes glissades.

Sauter pour le plaisir

Si vous désirez plus de sensations fortes, alors le saut est possible grâce à ce système de suspension ridiculement efficace. La même approche graduelle devrait être appliquée ici et vous devriez commencer avec des petits sauts, afin de vous familiariser au comportement du véhicule. Comme on le dit à la télé, ne tentez pas cela chez vous, mais le 2010 Polaris Ranger RZR-S est en mesure de franchir en saut un plateau de piste de style MX de 15,4 m / 50 pieds de haut avec facilité.

Le 2010 Polaris Ranger RZR-S représente un rêve réalisé pour bon nombre d’adeptes du hors route de sport qui n’ont pas les moyens ou l’espace pour une camionnette 4×4 de pleine taille. Le côté cool est que ce véhicule vous permettra de conquérir une vaste gamme de défis d’exploration. Amusez-vous et surtout, soyez prudents, et ne jamais, je répète JAMAIS, décoller avant que votre casque ne soit fermement attaché et que votre ceinture ne soit bouclée et assurez vous que votre passager en fait autant!

- Publicité -
Alain Assadhttps://lemondeduvtt-quadnet.raven-media.ca
Journaliste Sport Motorisé Hors Route

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Découvrez d'autres articles

connexes

SOYEZ TOUJOURS INFORMÉS!Abonnez-vous à notre liste de diffusion et recevez des mises à jour, du contenu exclusif et des offres spéciales!